Le Mardi Gras est de retour

Il n’y a pas d’autre endroit aux États-Unis qu’en Louisiane (- auf peut-être dans le vile de Mobile en Alabama, site du tout premier Mardi gras en 1704 déjà –
où on attache autant d’importance à la saison du carnaval.
Les couleurs traditionnelles fleurissent partout, y compris sur les sapins de… Noël conservés pour l’occasion et qui adoptent alors le green pour la foi, le purple pour la justice et le gold pour puissance)
Si les parades sont de rigueur dans les villes (surtout à La Nouvelle-Orléans) et dans les villages, dans les campagnes de l’Acadiana – autour de Lafayette – par contre , ce sont les « courir du Mardi Gras » qui prévalent.
Les cavaliers, sous l’autorité d’un capitaine qui « voyage son flag » (agite son drapeau) descendent de leur monture pour tenter d’attraper des poules et des poulets lâchés dans la nature qui serviront à la confection d’un grand gumbo public en fin de journée.
Cette longue tradition trouverait ses origines dans la « fête de quémande » médiévale pratiquée en France.